L'essentiel du génie climatique et ses applications au quotidien

Qu'il s'agisse de chauffer, de ventiler ou de climatiser, voici tout ce qu'il faut savoir sur le génie climatique et ce qu'il apporte à votre quotidien.

Métier
May 1, 2023

À l'heure de la sobriété énergétique et des énergies renouvelables, le domaine du génie climatique a le vent en poupe ! Avec des carnets de commandes remplis dans le secteur du bâtiment, les professionnels du génie climatique ont bénéficié en 2022 d'une reprise des demandes de permis de construire et de rénovation énergétique, grâce aux aides mises en place par l'État. En parallèle, l'envolée des prix de l'énergie incite les consommateurs à opter pour des installations moins énergivores et plus durables. Ces installations devant répondre à l'évolution de la réglementation et des normes environnementales, le génie climatique est confronté à de véritables enjeux de performance énergétique. Qu'il s'agisse de chauffer, de ventiler ou de climatiser, voici tout ce qu'il faut savoir sur le génie climatique et ce qu'il apporte à votre quotidien.

Définition du génie climatique

Le génie climatique est une branche de la physique qui concerne le domaine du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, d’où l’appellation CVC dans le jargon métier. Plus largement, le génie climatique a progressivement intégré des activités liées à la régulation, au traitement de l’air, à la manipulation des fluides frigorigènes, aux réseaux hydrauliques, etc. On retrouve aussi de fortes interactions avec la plomberie sanitaire, ce qui donne souvent lieu au lot CVC-plomberie dans les marchés de travaux.

Aujourd'hui, les professionnels de la filière doivent répondre à plusieurs objectifs : assurer le confort thermique et la performance énergétique, tout en préservant l'environnement, avec le développement des énergies renouvelables, notamment.

L'expression génie climatique doit sa création à Roger Cadiergues, ancien polytechnicien, et directeur du Comité Scientifique et Technique des Industries Climatiques (COSTIC).

Les métiers du génie climatique

La filière du génie climatique comporte de nombreux débouchés, en intérim, en CDD, et en CDI, essentiellement dans le secteur industriel et dans le BTP.

Une filière qui recrute !

Avec l'évolution de la réglementation et le boom de la transition énergétique, le génie climatique recherche des professionnels, tout niveau : du CAP, BP, Bac pro à la licence professionnelle, en passant par le BUT et le BTS, jusqu'au Master.

On distingue différentes catégories de métiers, avec d'un côté les ouvriers et techniciens : depuis le monteur en installations thermiques, le technicien de maintenance, le technicien frigoriste, l'installateur thermique, le plombier chauffagiste jusqu'au chef de chantier... et de l'autre, les ingénieurs ou concepteurs : le dessinateur projeteur, l'ingénieur en génie climatique (aussi appelé ingénieur CVC ou encore ingénieur thermicien)... À cela s'ajoutent des fonctions transversales comme technico-commercial ou chargé d'affaires.

{{cta-offres-plombier="/cta"}}

Une palette de compétences étendue

Le génie climatique mobilise une large palette de compétences et nécessite un savoir-faire polyvalent, avec des notions en électricité, plomberie, performance énergétique, etc.

La filière se décline en différentes missions telles que l'analyse et la conception de projets ou l'optimisation de systèmes par les ingénieurs, puis la mise en œuvre et la maintenance des équipements par les techniciens installateurs, ou encore l’exploitation et le dépannage des installations.

Les lieux d'exercice de ces métiers sont divers : en bureau d'études, auprès de fabricants et fournisseurs d'équipements thermiques, dans une entreprise d'installation et maintenance, chez un distributeur, ainsi qu'auprès des utilisateurs finaux.

Photo d'un technicien chauffage ventilation climatisation CVC sur chantier
Photo d'un technicien chauffage ventilation climatisation CVC sur chantier

Les domaines d'application au quotidien et leurs avantages

Le génie climatique possède de nombreux atouts pour améliorer votre quotidien. D'une part, les experts de la filière conçoivent des installations CVC (Chauffage Ventilation Climatisation), conseillent sur le choix des équipements et leur bon dimensionnement. D'autre part, ils assurent l'installation, la mise en service, la maintenance des installations, le service après-vente et le dépannage, le cas échéant. Voici les principaux apports du génie climatique à votre quotidien.

Le confort thermique

Pour profiter pleinement de votre intérieur, ou encore pour travailler dans les meilleures conditions possibles, il est essentiel de maintenir la température idéale, et ce, quels que soient vos besoins – chaud ou froid. La question du confort est une problématique clé du génie climatique. Pour choisir votre installation de chauffage et de climatisation, les critères à prendre en compte sont, entre autres, les habitudes de vie, la surface du logement, l'isolation... Différentes solutions techniques existent, du plancher chauffant, pour un maximum de confort thermique, aux systèmes de climatisation réversible, pour chauffer en hiver et rafraîchir en été.

{{cta-offres-plombier="/cta"}}

La qualité de l'air intérieur

La qualité de l'air intérieur (QAI) est également cruciale dans le domaine du génie climatique. Chez les particuliers, dans les bâtiments tertiaires (notamment les établissements recevant du public tels que les hôpitaux, les commerces etc.) ou encore dans le secteur industriel, tout le monde a besoin d'un air sain et renouvelé. Dans les hôpitaux, les salles propres industrielles, les usines pharmaceutiques, ou encore les laboratoires, la QAI est renforcée grâce à une haute efficacité de filtration. Pour d’autres applications comme les salles informatiques, le taux d'hygrométrie, la régulation des débits d’air et la stabilité des températures sont des points essentiels. De la VMC la plus simple à la centrale de traitement d'air (CTA) la plus élaborée, sans oublier les réseaux aérauliques qui transportent l’air entre les locaux et l’extérieur, la conception et la maintenance des systèmes de ventilation sont primordiales pour attendre la qualité d’air intérieur souhaitée.

L'efficacité énergétique

Efficacité rime aussi avec sobriété. En plus du confort thermique souhaité, la performance de vos équipements est à prendre en compte. Quelle installation de chauffage privilégier ? Quel type de radiateur ou de climatiseur choisir ? Un technicien peut vous conseiller sur la configuration à adopter et le matériel adapté à votre budget.

{{cta-offres-technicien="/cta"}}

Quelle fonctionne au gaz, ou avec des granulés de bois, la chaudière à condensation est qualifiée de chaudière à très haute performance énergétique (THPE) car elle récupère l’énergie des fumées produites par la combustion, ce qui lui permet d’atteindre une efficacité énergétique saisonnière de plus de 92%, parfois même au-delà de 100%.

Quant aux chaudières bois-bûches, certains modèles sont HPE (efficacité saisonnière supérieure à 90%), voire THPE.

Des économies d'énergie

L'efficacité énergétique permet de réduire votre consommation d'énergie et votre impact carbone, tout en réalisant des économies. Pour chauffer à la bonne température et limiter les déperditions thermiques, n'hésitez pas à consulter un technicien en génie climatique. De plus, avec la domotique adaptée et une bonne régulation, vous pouvez programmer la température de votre logement en fonction de vos heures de présence et de la taille ou nature de vos pièces.

Avec une faible consommation énergétique, la climatisation réversible (ou « PAC air/air) est également une solution pour les logements bien isolés, dans les régions tempérées. Quant à la pompe à chaleur air/eau, elle fait partie des installations les plus vendues depuis 2021. Enfin, pour la production d'ECS, les chauffe-eaux thermodynamiques, qui utilisent l'air ambiant pour fonctionner (comme une PAC aérothermique), consomment trois fois moins qu'un chauffe-eau classique et émettent 10 fois moins de CO2.

En toute sécurité

Faire vérifier régulièrement le bon fonctionnement de vos appareils garantit la sécurité de votre installation. Il faut en particulier contrôler la bonne combustion des chaudières pour éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone (CO). La mesure du CO dans l’air ambiant fait donc partie des points de contrôle obligatoires lors de l'entretien annuel de votre chaudière. Effectuer périodiquement la maintenance préventive et la maintenance corrective donne également la possibilité de contrôler vos consommations énergétiques. Pour les appareils fonctionnant au bois, le label Flamme verte permet d’identifier les poêles ou chaudières qui, en plus d’être performants énergétiquement, émettent très peu de CO, de particules fines, d’oxydes d’azote (NOx) et de composés organiques volatils (COV). De tels appareils préservent donc la santé des occupants… à condition d’être bien entretenus !

Dans les locaux tertiaires, et plus particulièrement les ERP, la sécurité peut être renforcée par un système de désenfumage, permettant l'évacuation des fumées et des gaz en cas d'incendie. Une surveillance renforcée des légionnelles qui peuvent se développer dans les réseaux d’eau chaude sanitaire est également exigée pour les hôtels, les établissements de santé ou encore les EHPAD.

Vers des énergies renouvelables

Le génie climatique évolue progressivement vers des solutions toujours plus écologiques et plus performantes, utilisant les énergies renouvelables (EnR). Ainsi, parmi les solutions plébiscitées par la nouvelle réglementation environnementale RE2020, on peut lister :

  • Le poêle à granulés ou pellets qui présente l’avantage d’utiliser des déchets de bois recyclés, à haut pouvoir calorifique car denses et peu humides, ce qui offre une plus haute performance que le poêle à bois-bûches.
  • La chaudière biomasse pour un chauffage au bois écologique et performant.
  • Les pompes à chaleur qui puisent les calories naturellement présentes dans l’air (PAC air-air, PAC air-eau), le sol (PAC sol-sol, PAC sol-eau), ou l’eau (PAC eau-eau), afin d’alimenter votre circuit de chauffage.
  • Le solaire thermique (système solaire combiné (SSC), chauffe-eau solaires individuels (CESI)...) qui permet de produire de l’eau chaude à partir du rayonnement solaire via des capteurs. Si l'énergie est gratuite et renouvelable, elle dépend cependant de l'ensoleillement et nécessite de prévoir un système de chauffage d'appoint.

Parmi les solutions de chauffage listées ci-dessus certaines permettent également d’assurer la production d'eau chaude sanitaire (ECS). C’est le cas notamment des pompes-à-chaleur dites « double-service », du solaire thermique (SSC et CESI) ou encore de la chaudière bois « duo ».

Technologie « deux-en-un » ou combinaison de solutions de chauffage d’une part et d’ECS d’autre part : c’est tout le savoir-faire de l’entreprise CVC que de trouver la solution idéale pour votre projet.

Panneaux solaires photovoltaïques

Des aides pour vos travaux

Un service public « France rénov » a été mis en place pour répondre aux questions relatives à la rénovation de l'habitat, aux aides possibles et bénéficier de conseils.

Différentes aides existent, comme MaPrimeRénov’, la TVA à taux réduit, l’Eco prêt à taux zéro (Eco PTZ) ou les Certificats d’Economie d’Energie (CEE), à condition de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement (RGE). Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, des primes « coup de pouce » sont également proposées par l'État, sans conditions de ressources. En 2023, un « coup de boost fioul » vient s’ajouter au coup de pouce chauffage pour aider les propriétaires de chauffage au fioul à franchir le pas du changement au profit d’une solution plus écologique.

On le voit, le génie climatique est partout dans notre quotidien. De plus, pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et du développement durable, tout en limitant le coût pour le consommateur final, il est amené à se techniciser et à évoluer de manière continue.

{{cta-nos-offres="/cta"}}

Nos derniers articles

Vous aimerez aussi

Marché du génie électrique : quelles tendances en 2024 ?

Ces dernières années ont été riches d’innovations dans le secteur du génie électrique, transformant profondément le métier d’électricien et ouvrant la voie à de nouveaux marchés. Quelles sont les tendances en 2024 ? On fait le point.

February 19, 2024

Marché du génie climatique : quelles tendances en 2024 ?

Comme tous les secteurs, le BTP est touché par les crises successives de ces dernières années. Coûts de l’énergie en hausse, baisse de croissance et inflation généralisée impactent les ventes des entreprises et modifient en profondeur les habitudes de consommation. Dans ce contexte incertain, des tendances émergent ou s’accentuent, portées également par les nouveaux cadres réglementaires destinés à répondre aux objectifs climatiques de la France. Avec cela, c’est tout un marché qui repense son modèle de fonctionnement. Faisons le point sur les tendances du génie climatique pour 2024 dans cet article.

February 12, 2024

5 conseils pour se démarquer quand on a un parcours professionnel atypique

Une recherche d’emploi est un processus qui peut s’avérer long et complexe. Mais décrocher un job quand on a un parcours atypique peut sembler d’autant plus difficile, pour ne pas dire impossible ! Et pourtant, nous allons voir dans cet article que votre différence est sûrement votre meilleur argument pour convaincre un recruteur de vous embaucher. Encore faut-il prendre conscience de ses atouts et savoir comment les mettre en valeur… Pour cela, nous vous dévoilerons 5 conseils destinés à valoriser votre profil professionnel atypique et à augmenter vos chances de vous faire recruter !

February 12, 2024