Travailler en équipe : 4 astuces pour une collaboration fructueuse

Bien travailler en équipe est une compétence phare sur le marché du travail. Certains individus, par leur personnalité extravertie, s’avèrent naturellement plus à l’aise au contact d’autrui. Tandis que pour d’autres, les interactions sociales professionnelles demandent un effort supplémentaire.

Emploi
June 14, 2024
Travailler en équipe : 4 astuces pour une collaboration fructueuse

Cependant, avec un peu de pratique et quelques conseils avisés, on peut apprendre à fonctionner ensemble en respectant les identités et les différences de chacun ! Pour cause, bien travailler ensemble n’est pas inné ! Il s’agit d’un apprentissage, d’une expérience humaine qui permet non seulement d’apprendre des autres, mais également sur soi-même.

À travers ce guide pratique, le Gesec vous propose quatre astuces concrètes pour réussir à travailler en équipe. L’objectif étant de mettre l’accent sur la communication, la cohésion d’équipe, et la valorisation des singularités. Vous découvrirez comment améliorer la collaboration, réduire les conflits, installer un climat de confiance et créer un environnement de travail harmonieux et productif. Que vous soyez naturellement extraverti ou introverti, ces conseils vous aideront à développer un esprit d’équipe solide et à atteindre des résultats extraordinaires à plusieurs !

« Bien travailler en équipe », qu’est-ce que ça signifie ? Définition

Qu’entend-on par « bien travailler en équipe » ? Objectivement, nous pourrions définir une « bonne collaboration » par la capacité des membres d’un collectif de travail à s’entendre et à se coordonner afin d’être productifs et d’atteindre un objectif commun. 

Dans ce contexte, la notion de mutualisation des ressources individuelles (savoir-faire, savoir-être, temps, énergie…) pour l’intérêt commun est centrale. Chaque salarié s’engage implicitement auprès de ses collègues en s’impliquant personnellement dans l’atteinte du but collectif. Pour cela, il met à disposition ses connaissances et compétences. 

Créer et maintenir une bonne dynamique de groupe requiert non seulement des qualités humaines, des compétences interpersonnelles, mais aussi des outils de communication adaptés. Bien que certaines personnes semblent naturellement dotées d’un esprit d’équipe plus développé que d’autres, le travail d’équipe est un apprentissage à la portée du plus grand nombre !

Quels sont les avantages du travail en équipe ?

« Le travail d’équipe est le secret qui permet à des gens ordinaires d’obtenir des résultats extraordinaires. » — Ifeanyi Enoch Onuoha, éducateur et écrivain

Face à la montée de l’individualisme dans notre société occidentale, il arrive d’oublier ou de sous-estimer la force du collectif. Pourtant, les entreprises conscientes du potentiel gigantesque qui émane d’une équipe qui fonctionne, en font leur cheval de bataille ! Savoir travailler en équipe est une compétence très recherchée et appréciée par les employeurs. En tant que candidat, il s’agit donc d’un argument de taille pour décrocher un emploi. 

Par ailleurs, réussir à travailler en équipe représente un atout incontestable pour exercer dans de meilleures conditions de travail et relever de nouveaux défis professionnels. Voici les principaux avantages du travail d’équipe :

  • améliorer le bien-être au travail ;
  • réduire le stress au travail ;
  • booster sa motivation au travail ;
  • partager les tâches et les responsabilités pour un meilleur équilibre de vie professionnelle et personnelle ;
  • gagner du temps et être plus productif ;
  • développer sa créativité et son potentiel innovant ;
  • apprendre et grandir au contact des autres ;
  • augmenter son degré de satisfaction personnelle ;
  • s'assurer du bon déroulement du projet ;
  • améliorer ses capacités relationnelles ;
  • assurer une bonne cohésion avec les membres du groupe ;
  • favoriser l'épanouissement personnel et professionnel ;
  • se sentir appartenir à un collectif et pouvoir compter sur les autres…

4 conseils pratiques pour réussir à travailler en équipe au quotidien

1 — Adopter la communication non violente pour des relations de travail au beau fixe !

Il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler de la communication non violente (CNV). Développée par le psychologue américain Marshall Rosenberg, il s’agit d’une méthode de communication bienveillante qui a pour objectif d’améliorer la qualité des interactions professionnelles ou personnelles. Basée sur le respect et l’empathie, la communication non violente est un outil efficace pour favoriser la compréhension mutuelle au sein d’une équipe. Elle reste également particulièrement adaptée pour apprendre à mieux gérer les conflits. 

femmes travaillent en équipe autour d'un bureau pour une meilleure cohésion d'équipe

La CNV repose sur 4 piliers fondamentaux, appelés communément « méthode OSBD ». Afin de l’illustrer, prenons un exemple : 

Imaginez que vous êtes électricien chef d’équipe. Vous avez remarqué que l’un de vos collègues ne respecte pas toujours les consignes de sécurité, ce qui met en danger son intégrité physique et peut potentiellement affecter le travail d’équipe.

1 — Observation : décrire objectivement la situation, sans interpréter, sans émettre de jugements ou de critiques . Il s’agit de se focaliser sur des faits observables.

🗣️ « J’ai remarqué que tu ne portais pas d’équipements de protection individuels (EPI) pendant l’installation du câblage ce matin. »

2 — Sentiment : exprimer clairement ce que l’on ressent face à la situation évoquée précédemment. Cela demande d’identifier et de nommer ses propres émotions, sans accuser son interlocuteur. Êtes-vous fâché ? Triste ? Anxieux ? …

🗣️ « Ça m’inquiète et me préoccupe… »

3 — Besoin : formuler les besoins en lien avec vos sentiments.

🗣️ « …car j’ai besoin de savoir que je peux compter sur vous pour assurer votre propre sécurité et éviter les accidents. »

4 — Demande : communiquer une demande concrète et réalisable capable de satisfaire vos besoins. Elle doit être formulée de manière claire et positive.

🗣️« À l’avenir, pourrais-tu s’il te plaît porter systématiquement ton équipement de protection individuelle ? Cela nous permettra de travailler plus sereinement, dans des conditions de sécurité optimale. »

Nous avons ici la démonstration parfaite d’un leadership bienveillant. Grâce à cette posture respectueuse et ce discours honnête et transparent, l’issue devrait être constructive.

💡 Quelques références afin d’approfondir le sujet de la communication non violente :

2 — Permettre à chacun de s’exprimer librement

Trouver sa place au sein d’un groupe de travail ou un groupe de personnes n’est pas toujours évident. Pourtant, œuvrer pour que chaque membre de l’équipe se sente libre d’exprimer ses besoins, ses idées ou ses désaccords est la clé pour une bonne communication ! 

Pour cela, il est important de créer une safe place dans laquelle la peur du jugement ou la crainte d’éventuelles répercussions négatives n’existent pas. Chaque voix doit être entendue. 

L’écoute active est un merveilleux outil de communication, qui permet aux collaborateurs de prendre la parole et de se sentir considéré par leurs confrères. Cette méthode peut être utilisée dans de nombreuses situations professionnelles. Elle reste particulièrement indiquée lorsqu’un membre du collectif souhaite se confier sur les difficultés qu’il rencontre. L’écoute active se décline en 5 grandes étapes :

  • Accueillir la parole de son interlocuteur : le laisser s’exprimer sans l’interrompre. L’écouter attentivement en gardant le contact visuel. Se tenir entièrement disponible pour lui, physiquement et mentalement. Cela requiert une concentration ainsi qu’une attention totale !
  • Faire preuve d’empathie : tenter de décoder les émotions de l’autre afin de mieux comprendre comment il vit la situation évoquée. Cela peut demander de lire entre les lignes. Vous pouvez analyser sa posture, sa gestuelle, le ton de sa voix, l’expression sur son visage…
  • Faire preuve de respect et de bienveillance : créer un environnement propice à l’échange (fermer les portes, inviter l’interlocuteur à s’asseoir, lui proposer une boisson chaude…). Respecter le rythme de la personne afin de ne pas la presser. 
  • Poser des questions sans émettre de jugement : cela démontre à votre collègue l’intérêt que vous lui portez. En plus de tisser ou de renforcer les liens, il s’agit d’une excellente occasion pour apprendre à mieux le connaître. 
  • Reformuler pour créer un effet miroir : permet de valider la bonne compréhension de ce que vous confie votre interlocuteur, mais également de lui rappeler que vous êtes à son écoute.
  • Feedback positif : a pour objectif de renforcer la motivation et la confiance de son interlocuteur. Il peut également avoir pour but de le valoriser, ou de souligner sa réussite.

👥 Exemple : Alex est chargée d’affaires spécialisée en confection de salles de bain pour Les Maîtres du Bain. Lors d’une réunion, elle propose une nouvelle disposition pour optimiser l’espace et améliorer l’esthétique de la salle d’eau de sa cliente.

Présentation par Alex : « J’ai une idée pour réorganiser les éléments de la salle de bain afin d’optimiser l’espace et de créer un design plus harmonieux. Voici mes croquis. »

  1. L’équipe écoute sans l’interrompre et prend des notes.
  2. Faire preuve d’empathie :

Charles, son collègue, note qu’Alex semble à la fois enthousiaste et légèrement nerveuse. À travers son intonation et son langage corporel, il décèle de l’engagement et de la détermination. Aucun doute, ce nouveau projet lui tient à cœur !

  1. Faire preuve de respect et de bienveillance :

🗣️ Jarod, le manager : « Prenons le temps de bien discuter de cette proposition. Alex, pourquoi ne pas t’asseoir ici, près de l’écran, pour nous les montrer en détail ? Est-ce que quelqu’un souhaite un café ou un thé ? »

  1. Question ouverte (à privilégier) : 

🗣️ Ruken : « Comment envisages-tu de gérer les contraintes d’humidité près de la fenêtre avec cette nouvelle disposition ? »

  1. Reformulation :

🗣️ Ameline : « Donc, si je comprends bien, tu proposes de placer la douche à proximité de la fenêtre afin de bénéficier au maximum de la lumière naturelle, tout en utilisant un revêtement étanche spécifique. C’est bien ça ? »

  1. Feedback constructif et encouragements :

🗣️Jarod : « J’aime beaucoup cette idée. C’est exactement le type de solutions créatives dont nous avons besoin ! Ton approche est à la fois esthétique et innovante. Merci pour ta prise d’initiative, je valide ! »

3 — Créer une cohésion d’équipe basée sur des valeurs communes

55 % des salariés choisissent de rester dans leur entreprise pour l’ambiance de travail, un aspect clé de la marque employeur. C’est ce que révèle l’enquête Robert Half sur les attentes des employés. Ce critère occupe la seconde position après l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle (68 %). Au troisième rang arrive le fait d’apprécier son manager et son équipe (40 %). Et pour cause, nous passons en moyenne 12 années cumulées de notre vie au travail ! Il est donc absolument crucial de s’y sentir à l’aise et bien entouré.

La cohésion d’équipe peut considérablement améliorer l’état d’esprit et le bien-être au travail. Exercer au sein d’une équipe soudée permettrait, entre autres, de réduire le stress au travail. Elle peut aussi donner envie de se lever le matin et peut aider à relativiser les difficultés du quotidien.

En ce sens, il incombe aux managers de proposer des actions concrètes destinées à favoriser la cohésion d’équipe. Au-delà du fait de prévoir des temps d’échanges réguliers, le chef d’équipe peut suggérer des activités de team building, comme des sorties sportives, ou encore des déjeuners. Ces événements offrent la possibilité d’apprendre à connaître ses collègues dans un cadre empreint de détente et de convivialité. L’occasion idéale pour resserrer les liens, et créer une puissante synergie entre les membres de l’équipe. Cela peut parfois aider à booster la motivation au travail et favoriser une meilleure communication au sein de l'équipe.

une femme célèbre sa réussite et ses succès en dansant

Chaque membre d’une même équipe peut y contribuer activement en veillant à entretenir des valeurs communes telles que le respect, la confiance mutuelle ou encore l’entraide. Ces conditions sont requises en toutes circonstances pour instaurer un esprit de solidarité et de coopération. Voici quelques bonnes pratiques efficaces pour parvenir à créer une cohésion d’équipe solide et durable :

  1. Célébrer les réussites, les succès, l’atteinte des objectifs professionnels ou personnels de chacun.
  2. Faire preuve de solidarité. Soutenir ses coéquipiers dans les moments difficiles. 
  3. Tenter de garder une attitude positive en toutes circonstances.
  4. Gérer les conflits de manière constructive sans accuser ni blâmer (grâce à la méthode OSBD).
  5. Assumer la responsabilité de ses actions.
  6. Faire preuve d’humilité. Savoir se remettre en question. S’excuser au besoin.
  7. Proposer spontanément son aide à un collègue en difficulté.
  8. Partager ses connaissances avec ses confrères ou consœurs si cela peut apporter une valeur ajoutée.
  9. Avoir confiance dans les compétences et capacités de ses collègues. 
  10. Respecter les opinions et le fonctionnement des autres, même s’ils diffèrent des nôtres. Il est normal de ne pas toujours être d’accord ou se comprendre. Ces différences font la force d’un collectif lorsqu’elles sont respectées de tous !
  11. Utiliser un langage respectueux et mesurer la portée de ses mots.
  12. Être fiable. Respecter ses engagements et terminer ses tâches dans les délais impartis afin de démontrer être dignes de confiance.
  13. Exprimer sa gratitude et remercier ses collègues.

4 — Identifier les particularités de chacun pour réussir à travailler en équipe

Un collectif de travail est en quelque sorte la somme des qualités, des faiblesses, des savoir-faire ainsi que des compétences des individus qui le composent. Identifier les particularités de chacun permet une meilleure organisation du travail grâce à une répartition des tâches plus cohérente. Pour augmenter la productivité de son équipe, il est indispensable de connaître les appétences ainsi que le fonctionnement de chaque membre. La complémentarité des rôles ainsi que des personnalités est un gage de performance collective et de réussite professionnelle individuelle et commune ! Tout le monde mérite de trouver sa place au sein d’une équipe.

Exemple : Jean exerce comme technicien de maintenance CVC. Sa concentration à toute épreuve, son goût pour les détails, ainsi que son intérêt pour la résolution de problèmes complexes en font un atout précieux pour l’équipe.

Il est la personne de référence à solliciter en cas d’interventions techniques délicates ! Grand passionné, Jean est toujours le premier à se porter volontaire. Sa capacité à travailler de manière autonome lui permet de repérer des problèmes que d’autres pourraient manquer. De plus, il est également un excellent coéquipier. Il partage de bon cœur ses connaissances techniques avec ses collègues et reste prêt à offrir son aide lorsqu’un camarade rencontre des difficultés. En somme, les compétences analytiques et la rigueur de Jean complètent à merveille les capacités de communication et d’organisation de certains membres du collectif. L’équipe sait tirer parti de cette diversité pour atteindre ses objectifs !

Nos derniers articles

Vous aimerez aussi

Fluides frigorigènes : évolutions réglementaires F-Gas III et impact sur le secteur de la climatisation et du froid

Le secteur de la climatisation et du froid repose sur l’utilisation de fluides frigorigènes responsables d’émissions de gaz à effet de serre puissants : les gaz fluorés. Afin de lutter contre le réchauffement climatique, la réglementation européenne F-Gas encadre l’utilisation de ces gaz et prévoit une évolution progressive des pratiques. Focus sur les dernières évolutions réglementaires et leur impact sur le génie climatique.

July 17, 2024

Déconnexion : l’art de prendre des vacances sans stress

Que vous soyez sur le point de partir en vacances au soleil ou de profiter de vos vacances à la maison, maîtriser l’art de la déconnexion est essentiel ! Vous avez du mal à arrêter de penser au travail pendant vos congés ? Se détacher des écrans vous semble impossible ou terriblement difficile ? Vous peinez à mettre de côté les soucis du quotidien ?

July 16, 2024

Génie climatique : un moteur pour la transition énergétique ?

En France, le secteur du bâtiment est responsable de plus de 40% de la consommation d'énergie et 25% des émissions de gaz à effet de serre. La loi de 2015 sur la Transition Énergétique pour la Croissance Verte vise des objectifs environnementaux élevés à travers la rénovation énergétique du bâti. Car en plus de la réduction des GES à long terme, des avantages sanitaires et économiques sont à la clé.

July 12, 2024